Association Landes Graves Palus Environnement
Accueil > Défense et préservation > LGV > Départementales 2015 > Réponse - La Brède - Cathy DAGUERRE - Jean-Pierre GARROT ESPARROS (...)

Réponse - La Brède - Cathy DAGUERRE - Jean-Pierre GARROT ESPARROS (FG)

lundi 16 mars 2015, par ajas

POUR UNE ALTERNATIVE À GAUCHE, ECOLOGISTE, CITOYENNE ET SOLIDAIRE

TRANSPORTS NOTRE CONSTAT :

Notre canton est traversé par plus de 70 000 véhicules par jour, avec toutes les nuisances que cela occasionne (bruit, pollution atmosphérique, coupure des territoires, sécurité routière).

L’alternative en transport en commun n’est pas à la hauteur :

- 3 lignes de cars Trans’Gironde ; mais à part la 502, les 503 et 504 n’offrent seulement que 2 allers-retours réguliers par jour (plus 1 TAD, sur réservation). De plus, les cars sont englués dans les embouteillages dès qu’ils rentrent dans la CUB, faute de bénéficier de couloirs dédiés et d’itinéraires performants, engendrant des retards quotidiens et des temps de trajets interminables.

- 1 ligne de TER Bordeaux-Langon avec une fréquence indigne de la périphérie d’une métropole qui veut jouer dans la Cour des Grands… Et surtout des trains sans cesse en retard ou annulés ! Car toute modernisation de la ligne a été gelée pour justifier de la nécessité des LGV du Sud-Ouest !

Dans les deux cas, ces modes de transport ignorent le fait que l’emploi ne se situe plus au cœur de Bordeaux, mais de plus en plus, tout autour. Cela oblige à de multiples changements et occasionne des pertes de temps lors des correspondances.

Les aires de covoiturage émergent trop timidement malgré l’engouement pour cette pratique.

Quant aux pistes cyclables le long des départementales, à part à Léognan, elles sont inexistantes sur l’ensemble du canton.

Dans notre canton, le transport scolaire est source d’inégalités sociales et environnementales, pour les familles plus ou moins éloignées des écoles avec des coûts qui ne favorisent pas l’utilisation des cars… Il y a donc multiplication des véhicules aux horaires de pointe et augmentation des émissions polluantes et des risques routiers.

NOS PROPOSITIONS :

Privilégier une activité économique déployée sur notre territoire ; cela réduirait considérablement les contraintes de transport existant aujourd’hui entre notre canton et la CUB. Privilégier le commerce de proximité plutôt que les grandes zones commerciales. Développer des offres de culture et de loisirs dans notre canton.

Pour améliorer notre vie de tous les jours et désengorger la rocade et les routes, consacrons l’argent du département aux transports en commun. Instaurons un titre de transport multimodal (autocar Trans’Gironde + TER + bus, trams et V.cub ), multiplions les voies cyclables, et les transports fluviaux. Créons une ligne tram-train jusqu’à Langon et transformons les TER en véritables RER pour relier nos communes aux zones d’emploi sur la CUB ! développons des aires de covoiturage en commençant par la sortie d’autoroute de Martillac qui est un lieu privilégié pour le partage de véhicules ; il faut l’aménager à l’instar de l’aire de Langon.

Refusons le financement des LGV par les collectivités locales, intercommunalités, départements, régions !

Rendons les transports en commun pratiques (fréquents, rapides, fiables, proches, accessibles, et interconnectés entre eux) !

Instaurons la gratuité des transports scolaires comme cela se fait dans d’autres départements car c’est une compétence du département et une réponse écologique et solidaire !

Sécurisons les modes doux (marche à pied et vélo) pour tous et pour tous les âges ! Développons dans le péri-urbain et le rural des espaces de travail (tiers-lieux), avec mise en commun des moyens pour permettre aux personnes issues de différents horizons professionnels de travailler, de créer près de chez elles. C’est une alternative au télétravail et au travail traditionnel, un exemple d’utopie à construire avec les nouvelles générations !

Luttons pour conserver les services publics existant et pour en implanter de nouveaux en phase avec les besoins. Cela participera au rééquilibrage de notre territoire !

Cathy DAGUERRE
& Jean-Pierre GARROT ESPARROS
Françoise DEDIEU & Yannick CHOLLET